Mon parcours

Je me souviens très précisément de 2 choses que je me disais étant enfant :

Moi quand je serai grande, je continuerai à comprendre comment on pense quand on est enfant. Je trouvais que les grandes personnes ne se rendaient pas compte de ce qu’elles nous disaient et nous demandaient. « Il faut voir comme on nous parle… quand on nous parle... »

 

L’enfant doit s’adapter au monde des adultes mais l’adulte oublie petit à petit l’univers de l’enfant. Pourtant le bonheur est au rendez-vous chaque fois que l’on se laisse aller... J’ai retrouvé ce sentiment de décalage face « aux grandes personnes » en partageant les tracas de mes filles… Mais cette fois j’étais rassurée : je comprenais encore ce qu’on ressent quand on est enfant… et je me sentais encore en phase avec cet univers.

Photo de Sandrine Daccache
Photo de Sandrine Daccache

Quand je serais grande, je soignerais les gens, je m’occuperais d’eux. J’avais un peu moins de 4 ans et soignais la voisine « une piqûre qui ne fait pas mal, madame... Etudiante en médecine, j’ai naturellement choisis la pédiatrie : je retrouvais avec bonheur ce contact avec l’enfance et la magie propre à chacune des étapes du développement...

 

Lorsque j’ai découvert l’allergie alimentaire, ce frein à l’insouciance qui entrave l’enfant dans son premier plaisir : se nourrir, j’ai naturellement choisi cette spécialité. Au fil de mes consultations, j’ai tenté d’aider ces enfants et leurs familles à retrouver le sourire et surtout le plaisir de se régaler: lourde tâche pour celle qui était censée allonger la liste des interdits alimentaires... Il fallait remettre en cause la façon de faire les courses, tout en gardant le bonheur de cuisiner, de partager...

 

Discuter de cela avec ces familles m’a amenée à le faire aussi pour mieux les comprendre. Ainsi, ma passion pour la pâtisserie a grandi au fur et à mesure que grandissait mon amour pour la pédiatrie et le monde de l’enfance que j’avais réussi à garder vivant en moi… Peut être parce que la pâtisserie rapproche ces deux mondes...

Les débuts de Vert Framboise

Passer du rêve à la réalité (ouvrir mon atelier de pâtisserie et traiteur) n’a été possible qu’avec le soutien, l’écoute, l’implication de ma famille et de professionnels engagés et généreux qui m’ont accompagnée dans cette aventure...

Mon parcours

Régis Férey

Chef pâtissier

Mon premier formateur : rigoureux et bienveillant. Régis est depuis un vrai mentor pour moi, disponible et toujours à l’écoute.

Membre des Compagnons du devoir.

Formateur à l’Ecole Grégoire Ferrandi.

Ancien chef pâtissier de l’Elysée.

Champion de France viennoiserie 2013.


Instagram : Régis Férey

Mon parcours

Jennifer Pasquet

Graphiste et scénographe culinaire

Jennifer est à l’origine de la charte graphique, du logo, et de l’univers de Vert Framboise. Univers sous le signe de la couleur (vert artichaut et rose framboise) et de la fantaisie (une religieuse salée et à deux parfums, symbolisée par une framboise sur artichaut).


Site : La Cerise sur le Plateau (mise en scène d'événements culinaires et festifs)

Mon parcours

Olivier Briand

Chef cuisinier

La cuisine d’Olivier est audacieuse et subtile. Il a été le premier à croire à l’aventure Vert Framboise et m’a donné le courage de me lancer. Olivier m’a appris le respect et la valorisation des produits cuisinés, l’importance de leur sélection et l’organisation en cuisine. Et surtout, la créativité que l’on peut apporter une fois que l’on maîtrise les bases en cuisine et en pâtisserie.


Site : Restaurant Ty Gibus (maître restaurateur).

Mon parcours

Renylde Beaudain

Artiste

Artiste et amie qui a conçu le second logo (femme artichaut framboise) et généreusement contribué à la création de l’univers ludique et chaleureux (décors, peintures, belles séries de photos...) de Vert Framboise

En savoir plusJ'accepte
Les cookies assurent le bon fonctionnement des services de ce site. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.